La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

  

  7. Qu'est-ce que l'état hypnotique ?

  Tel que je lai mentionné au début de ce livre, l’Hypnose est fréquemment définie comme un « Etat Modifié de Conscience » (E.M.C.). Il s’agit d’un état naturel, propre à l’être humain, sans danger, et que nous expérimentons lors de nos transes quotidiennes, par exemple lorsque nous sommes absorbés dans une activité (lecture, film, conduite automobile…), et que nous n’avons plus conscience d’être « ici et maintenant ».

 

  Les recherches ont démontré que cet état n’a aucun lien avec le sommeil, et qu’il se rapprocherait davantage du rêve. La personne hypnotisée n’est donc pas endormie, et entend même, de façon plus ou moins nette, forte, selon son degré d’absorption, les sons qui l’entourent.

 

  Différentes profondeurs de transe hypnotique existent. Je dirais que la profondeur de la transe désigne la distance qui sépare l’état hypnotique dans lequel se situe le sujet à un instant T,  de son état « normal », le plus courant, aussi nommé Etat Ordinaire de Conscience (E.M.C.), et relatif à la conscience de l’ici et maintenant.

 

  Le phénomène de l’Hypnose est à présent reconnu. Dans cet état, la partie consciente de l’esprit du sujet, impliquée dans le raisonnement logique et l’analyse cartésienne, est mise à l’écart, alors qu’émerge l’Inconscient, le siège de la créativité, des capacités et des souvenirs.

 

  Le point commun d’une majorité de techniques d’Induction Hypnotique, c'est-à-dire de méthodes permettant de provoquer l’état d’Hypnose chez une personne, réside dans le fait qu’elles détournent son attention consciente, permettant alors naturellement à l’Inconscient d’être plus présent. Le détournement de l’attention consciente du sujet peut se faire de différentes manières, par exemple en le confusionnant (en l’embrouillant), en lui suggérant de se concentrer sur un point fixe (une tâche sur le mur, une bougie…), de se remémorer un souvenir agréable, pour faciliter l’absorption, ou encore en lui racontant une histoire.

 

  Détaillons maintenant les particularités du Conscient et de l’Inconscient.