La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

  

  3. La définition courante de l'Hypnose

  Une majorité d’Hypnothérapeutes écrivent et disent que l’Hypnose est un « Etat Modifié de Conscience » (E.M.C.).

 

  Un E.M.C. est un état second, sans rapport avec le sommeil (malgré la croyance populaire), différent de l’Etat Ordinaire de Conscience (E.O.C.), l’état de conscience habituel d’une personne.

 

  L’E.M.C. est un état naturel et propre à l’être humain, que nous vivons quotidiennement, et parfois même plusieurs fois par jour, par exemple lorsque nous sommes absorbés dans un livre, un film, ou lors d’une longue conduite sur l’autoroute. Ces moments d’absorption sont autant de transes quotidiennes et naturelles, naturelles dans le sens où elles interviennent spontanément et ne sont le fruit d’aucune volonté, ni de la personne qui les vit, ni d’un intervenant extérieur.

 

  J’écris ici pour vous exposer ma vision de l’Hypnose, et je prends la responsabilité de mes écrits. Alors en toute honnêteté, de vous à moi, j’estime que cette définition répandue de l’Hypnose, est seulement partielle, incomplète, limitante, oserais-je écrire simplifiée, à défaut de simpliste. Je peux comprendre le fait qu’il faille simplifier sa communication auprès du grand public, vulgariser, mais cela peut-il dénaturer l’Hypnose et le vaste univers que ce mot renferme ?

 

  Je n’aime pas les raccourcis, ni la facilité, surtout lorsqu’elle est choisie par souci d’évitement de la réflexion, par paresse.

 

  L’Hypnose ne se limite pas à être un état modifié de conscience, mais elle est, comme je le dis souvent, « la Vie ».